Julien Kaibeck, spécialiste de la Slow Cosmétique, nous met en garde sur ce que contiennent réellement la plupart des produits de beauté.

Santé, environnement : “Depuis plus de trente ans, la cosmétique conventionnelle nous trompe.”

Dit comme cela c’est assez percutant !

Pour les industriels l’enjeu est de remplir le pot à moindre coût (avec de l’eau, ou des huiles minérales issues du pétrole) les huiles sont considérés comme un support dans lequel va être délayé une toute petite quantité d’actifs. En cosmétique artisanal naturel, les huiles sont considérées comme des actifs à part entière c’est pourquoi on les choisies avec grand soin : un profil en acides gras proche du film hydrolipidique de la peau, des huiles végétales issues de l’agriculture biologique pour éviter les résidus de pesticides et protéger notre environnement, non raffinées et première pression à froid pour conserver les actifs dont les vitamines naturellement présentes !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *